l'histoire

du château

C'est à seulement 17km de Montluçon que vous pourrez découvrir le Château de la Bouchatte.

 

Ce château de style néoclassique et datant du XIXème siècle doit sa création au Général Louis-Henri d'Auvergne.

Dans les années 30, il est racheté par la mairie de Montluçon et il est reconverti jusqu'en 2003 en école de plein air pour les enfants de la commune.

 

En 2019, après des travaux d'aménagement et de restauration, le Château de la Bouchatte se métamorphose en un lieu à vocations multiples : destination touristique et culturelle, événementiel. L'objectif des nouveaux propriétaires est désormais de le positionner comme une étape incontournable des châteaux en Auvergne.

 

 

 

Le château est en rénovation et vous propose 5 chambres d'hôtes dont 2 suites d'une superficie de 80 m². 

Général Louis Henri d’Auvergne

Né le 17 septembre 1813 à Châteauroux (Indre) et décédé le 13 février 1897 (83 ans) à Dax (Les Landes). Inhumé à Chazemais.


Après sa sortie de Saint-Cyr (13ème, entre 1830 et 1832 – Promotion du Firmament) puis de l’Ecole d’Etat-Major, Le Général Louis-Henri d’Auvergne est affecté à l’établissement de la carte de France militaire (1839-1843).

Aide de camp de divers généraux, il séjourne en Afrique du 18 février au 14 juin 1848.


Il est fait Chevalier de la Légion d’honneur le 25 juin 1849.


De retour en France, il participe à la campagne qui aboutit à la proclamation du Second Empire (décembre 1851).


Nommé chef d’escadron le 22 décembre de la même année, attaché à l’Etat Major de la 21è division le 10 janvier 1852 puis à celui de l’Armée de Paris le 4 janvier 1853, il prend une part active à la campagne de Crimée (1854-1855) - d’où il revient Lieutenant-Colonel - puis à celle d’Italie en 1859.


Le 8 mai 1858, le patronyme deviendra d’Auvergne, pour son père et lui (mort en 1838) au lieu de Dauvergne.


Promu Commandeur le 13 mars 1861, puis Général de brigade le 2 juillet 1863, il accompagne le corps expéditionnaire au Mexique entre juillet 1863 et avril 1864 et participe au siège et à la bataille de Puebla.

 

A son retour en France, entre 1864 et 1866, il occupe plusieurs postes de chef d’Etat-Major général avant d’être nommé chef d’Etat-Major général de la Garde Impériale en 1866.


Pendant la guerre de 1870, il prend une part active à toutes les batailles autour de Metz, puis est fait prisonnier lors de la capitulation de la ville le 27 octobre 1870. Retenu prisonnier à Düsseldorf, il ne rentre en France qu’en 1871.


Il propose ses services au gouvernement de Versailles qui les refuse. Il est enfin appelé au commandement de la subdivision du Cher à Bourges puis devient chef d’Etat-Major du 8è corps d’armée toujours à Bourges. En 1874, il est promu Général de division (année de réalisation des plans de construction du Château de La Bouchatte).

 

Il le fit construire vers 1875, à 3 kilomètres au Sud-Ouest de Chazemais (Allier). Cette construction imposante comprend un long corps de logis à deux niveaux, avec toitures à la Mansart, flanqué de deux pavillons octogonaux.

 

La propriété fut achetée par la ville de Montluçon en 1931 à Henry Anatole de Bengy (époux d'Elisabeth VOISINE de LA FRESNAYE, petite fille de Louis Henri d'AUVERGNE) pour abriter une colonie de vacances.


 

 

 

 

 

Après un dernier commandement, celui de la 27è division d’infanterie à Grenoble en 1875, il est versé dans la section de réserve en 1878 puis admis à faire valoir ses droits à la retraite en 1879.
Il se retire alors au Château de La Bouchatte.

 

Il est élu maire de Chazemais le 13 mai 1888 et occupe cette fonction jusqu’en mai 1892. Malade, il fait de nombreuses cures à Dax dans les Landes. C’est dans cette station thermale qu’il
décède le 13 février 1897, âgé de 84 ans.

La Bouchatte

03370 Chazemais

 06 23 02 06 19

© 2020 Le Château de la Bouchatte

Création : C'est ouvert !